Le mame-maki ; l’exorcisation aux jets de haricots grillés

Oni chassé à coups de jets de haricots (Hokusaï)

Le Setsubun est une fête nationale japonaise qui célèbre le 3 février l’arrivée du printemps selon l’ancien calendrier lunaire agricole d’origine chinoise.

La tradition moderne la plus connue du setsubun est le mame-maki qui se tient la veille de l’équinoxe de printemps. Lors de cette cérémonie, les participants jettent des graines de soja ou des haricots grillés pour repousser les oni, une sorte d’ogres – démons du folklore japonais. Les forces néfastes, incarnées par les ogres, sont soupçonnées d’envahir le foyer à chaque nouvelle année et d’être à l’origine de bien des malheurs.

C’est donc en jetant par la fenêtre des maisons un de leurs aliments les plus détestés, le soja ou le haricot grillé en criant alternativement : Oni wa soto ! Fuku wa uchi ! « Dehors les démons ! Dedans le bonheur ! » que les Japonais tiennent à distance les oni et attirent la bonne fortune dans la maison.

De nombreuses traditions comme celle-ci sont encore d’actualité et les Japonais n’attendent pas forcément les fêtes nationales pour repousser les mauvais esprits. On retrouve ainsi sur le marché bon nombre d’amulettes en bois ou en tissu, des poupées daruma porte-bonheur, ou encore des cloches en fonte et des koinobori à accrocher près d’une porte d’entrée.

Quant aux démons Oni, ils ne sont plus aussi craints que par le passé... Ils sont souvent représentés sur les accessoires japonais (baguettes, bols, rideaux noren, furoshiki…) et l’on retrouve de nombreux masques à leur effigie à porter le jour de la fête nationale ou simplement à accrocher chez soi.

Si vous souhaitez vous imprégner de ces traditions japonaises, nous vous invitons à visiter le site Wakagi : de multiples merveilles vous y attendent !

M. D. Écrit par :